CRYPTOLISTE
L'annuaire des crypto-monnaies. Liste, guide et conseils accessibles des crypto-débutants aux experts du trading.

Décentralisation

Le terme décentralisation désigne toutes les initiatives de lutte contre la centralisation, ce mode d’organisation devenu caractéristique de l’industrie du numérique et des nouvelles technologies. La centralisation, ou concentration, c’est quand un petit nombre d’entités possèdent et/ou contrôlent une grande majorité de leur secteur d’activité. Et ce n’est jamais une bonne chose, surtout au temps de l’économie de l’information.

Prenons les fameux Frightful Five, ou GAFAM pour les Français : Google (et plus exactement Alphabet, sa maison-mère, Amazon, Facebook, Apple et Microsoft. À eux seuls, ces cinq géants américains dominent l’ensemble de votre vie numérique : votre smartphone est un iPhone ou un Android (propriété d’Alphabet), votre ordinateur tourne sans doute sur Windows, vous utilisez vraisemblablement Google Chrome… Impossible d’aller sur Internet sans leur faire appel, et donc leur donner toute notre confiance d’utilisateur.

blockchain décentralisation

Schéma de décentralisation

La centralisation concerne aussi les domaines de la banque et de la finance. Pour beaucoup d’entre nous, il est impossible de « manipuler » son argent sans faire appel à une autorité supérieure et centralisatrice : vos revenus partent vers le compte que gère une banque de dépôt, vos paiements dépendent d’une poignée de processeurs de paiement comme Visa ou Mastercard… Bref, votre liberté financière dépend de la bonne volonté d’un tout petit nombre d’acteurs. Mais dans ce domaine comme dans celui du numérique, la décentralisation promet de vous rendre le pouvoir.

Plutôt que concentrer les responsabilités dans des points précis (entreprises, banques et leurs dirigeants, sièges sociaux et data centers…), la décentralisation les distribue sur un réseau d’utilisateurs. En clair, le service est le même, mais la responsabilité de son fonctionnement est répartie entre les parties impliquées.

Cette approche, c’est celle de la blockchain, un type de base de données sécurisée qui ne dépend pas d’un seul ordinateur mais d’un maillage d’ordinateurs de volontaires. Moralité : s’ils travaillent ensemble, les petits sont aussi fort que les grands… Voire plus. Car par nature, un système décentralisé est plus résistant aux attaques (si un ordinateur tombe, les autres veillent au grain) qu’une entité unique et moins susceptible d’être abusé par un quelconque tenant de l’autorité. Avouez que c’est plutôt convaincant.