CRYPTOLISTE
L'annuaire des crypto-monnaies. Liste, guide et conseils accessibles des crypto-débutants aux experts du trading.

Monero (XMR)

Découvrez Monero (XMR)
On aime
  • Crypto anonyme et intraçable
  • Monero est une des monnaies les plus rentables à miner
On aime pas
  • Fondamentalement liée au dark net, elle est vue comme une monnaie "sale" et opaque

Contrairement à ce que de nombreux néophytes semblent croire, les transactions en Bitcoin ne sont ni privées, ni intraçables, ni même tout à fait anonymes.

Les noms de portefeuille Bitcoin sont plutôt des pseudonymes qu’il est tout à fait possible de relier à une identité – les autorités américaines l’ont déjà fait dans plusieurs procès concernant des dark markets. Et pourquoi les mixeurs de bitcoins auraient-ils été inventés si la cryptomonnaie était si sûre ? De plus, un bitcoin « mal acquis » ou utilisé à des fins criminelles peut être identifié et suivi. C’est la raison pour laquelle de nombreux BTC volés ne circulent pas : ils sont un peu comme des billets tachés d’encre après un braquage. Les utiliser, c’est se faire griller.

Monero, la crypto anonyme

La cryptomonnaie Monero (XMR) n’a pas ces problèmes car elle a été pensée pour être parfaitement anonyme. Vous êtes un criminel aspirant ou aguerri ? Un sovereign citizen ? Un simple particulier soucieux de sa vie privée ? Monero est fait pour vous.

Son créateur, connu seulement sous le pseudonyme de thankful_for_today, a appliqué le principe de l’obscurcissement (notre traduction du terme anglais « obfuscation », soyez prévenu) à la technologie blockchain de sorte que la source, le destinataire et le montant de toute transaction en XMR restent invisibles pour le public. De plus, les XMR ne sont pas « traçables ». Il est donc impossible de détecter les unités volées et donc le voleur.

Toutes ces caractéristiques font le bonheur des cryptomonnayeurs les plus radicaux (ou criminels) depuis le lancement de Monero, en avril 2014. Une partie des rançons en Bitcoin versées aux créateurs du ransomware WannaCry lors de l’attaque mondiale de mai 2017 a été convertie en XMR. Et sur les marchés noirs du dark web, on n’achète plus sa drogue ou ses malwares en Bitcoin mais en Monero.

Malheureusement, le système d’anonymisation de la cryptomonnaie ne semble pas tout à fait sûr : en mars 2018, une équipe de chercheurs a montré que son système de « mixage » des transactions ne marchait pas toujours et que certains paiements, même passés de longue date, pouvaient donc être identifiés. Bien conscient de cette faille, l’un des principaux développeurs de Monero, Riccardo Spagni, a répondu : « La confidentialité n’est pas une chose qu’on peut accomplir une bonne fois pour toutes, c’est un affrontement constant entre le chat et la souris. » 

Vous pouvez donc être assuré que Monero travaille à la dissimulation de vos activités illicites chaque jour.

Où acheter du XMR (Monero) ?

Pour acquérir la crypto Monero – sauf si vous avez un compte sur la plateforme d’échange de crypto-monnaies Kraken où il est possible d’en acheter directement avec de la monnaie fiat – vous devrez au préalable avoir des bitcoin. Si vous débutez, vous pouvez commencer par la plateforme Coinbase puis les transférer sur une plateforme comme Binance où vous pourrez en échanger pour avoir des Monero.